Hadopi 2 : l’opinion de Reporters Sans Frontières

Reporters Sans Frontières

Reporters Sans Frontières a publié hier un communiqué de presse présentant sa position par rapport à la loi Hadopi 2 qui doit être voté aujourd’hui par le Parlement. Ce communiqué est intitulé « La répression au nom de la création : HADOPI 2 n’est qu’un toilettage d’HADOPI 1 »

« Reporters sans frontières attire l’attention sur le fait que la répression à outrance qui imprègne cette nouvelle mouture risque de mettre en péril l’accès à l’information. »

« tout est fait pour que les députés n’aient pas le temps de réfléchir et débattre d’un projet qui présente des risques pour le droit d’accès à Internet, pourtant reconnu comme droit fondamental par le Parlement européen »

la sanction prévue pour l’internaute coupable est manifestement disproportionnée et remet considérablement en cause la liberté d’expression. Le coupable voit son accès à Internet suspendu pour un an.

Une telle sanction n’existe pourtant pas pour d’autres abus de la liberté d’expression. En effet, a-t-on jamais vu quelqu’un, condamné pour diffamation via la presse écrite, contraint de ne plus acheter de journaux, à ne plus en lire, et à ne plus s’exprimer par voie de presse écrite pendant un an ?

« Internet est certes un mode de communication révolutionnaire, mais la protection de la propriété littéraire et artistique ne doit pas être antinomique de la liberté d’expression. Celle-ci est la condition de la démocratie. Reporters sans frontières appelle donc les élus français à protéger ce droit fondamental »

1 commentaire sur “Hadopi 2 : l’opinion de Reporters Sans Frontières”

  1. Ping : Hadopi 2 a été validé définitivement @ Guy DOYEN

Laisser un commentaire