Boson de Higgs : un seul pourrait ne pas être suffisant

Vous avez probablement entendu parler de la recherche du Boson de Higgs. Ce qui pourrait vous surprendre est que les scientifiques ne savent pas s’il existe. Et nous ne savons pas s’il y a un boson de Higgs ou plusieurs… ou aucun.

Ce que les scientifiques savent, en revanche, est que le Modèle Standard de la physique des particules prédit les propriétés que devrait avoir ce boson de Higgs : il doit avoir une masse, être électriquement neutre et ne pas être composé de particules plus petites.

Nous savons aussi que le Modèle Standard est incomplet. Nous le savons car nous ne pouvons pas répondre à plusieurs questions clé concernant l’Univers avec les informations que nous avons. Des scientifiques ont proposé des extensions au Modèle Standard pour aider à répondre à ces questions. Une telle extension serait d’inclure un nouveau principe appelé Supersymétrie.

Il y a différentes manières d’intégrer la supersymétrie à nos théories actuelles mais la version la plus simple et la moins intrusive est appelée MSSM (Minimal Supersymmetric Standard Model). Cette extension de la théorie existante offre des réponses potentielles aux questions restées sans réponses. Cependant, lorsque nous regardons la MSSM pour comprendre ses conséquences sur la Théorie de Higgs nous constatons que cette nouvelle théorie ne prédit pas un mais 5 bosons de Higgs, incluant 2 bosons de Higgs électriquement chargés.

Les physiciens du détecteur CMS du LHC ont tenté de rechercher les 3 Bosons de Higgs neutres du MSSM en essayant d’identifier les désintégrations en paires de leptons tau. Pour le moment, aucune preuve de ce trio de Bosons de Higgs du MSSM n’a été observée mais les scientifiques du CMS continuent leur analyse des données qui s’accumulent très rapidement.

D’après Fermilab Today



Laisser un commentaire