Nullius In Verba
  • [Soyouz / Galileo] Un Lancement Doublement Historique à suivre en DIRECT

    Posté le 20 octobre 2011

    Ce Jeudi 20 octobre 2011 est un jour historique pour 2 raisons :

    – C’est la première fois qu’une fusée Soyouz décolle en dehors de Russie (à Baïkonour) ou du Kazakhstan (à Plesetsk). Arianespace effectuera le lancement à partir du Centre Spatial Guyanais.

    – Les 2 premiers satellites opérationnels du futur système de positionnement par satellite européen Galileo seront à bord de cette fusée Soyouz

    Le lancement est prévu à 12h34 heure française. La diffusion en direct débutera à 11h30. N’oubliez pas de suivre @arianespace pour un livetweet dès 9h du matin.

    Mise à jour 20/10/2011 – Communiqué de Presse Arianespace

    Arianespace Vol VS01
    Soyuz ST-B – Galileo IOV-1
    Report du lancement

    A la suite d’une anomalie observée au cours de la fin du remplissage du troisième étage du lanceur Soyuz, la chronologie de lancement a été interrompue. Le lanceur, les deux satellites Galileo et l’ensemble de lancement ont été mis en conditions de sécurité maximale. Une nouvelle date de lancement sera annoncée dans la journée.

    Mise à jour n°2 – 20/10/2011
    Nouvelle tentative de lancement prévue le 21 octobre à 12h30 heure française (6:30am EST)

    Mise à jour 21/10/2011
    La fusée a décollé comme prévu. La communication a été établie avec les 2 satellites Galileo.
    Remplacement de la vidéo du direct par la vidéo du décollage

    Le lanceur est un Soyouz ST-B (2.1b ST) comportant 3 étages auxquels a été ajouté un étage supérieur appelé Fregat. Ce 4ème étage permet d’élargir les capacités du lanceur en lui permettant de desservir des orbites très variées : orbite basse, orbite héliosynchrone, orbite moyenne, orbite de transfert géostationnaire, orbite géosynchrone et sauvetage.

    Les 2 premiers satellites Galileo du programme IOV (In Orbit Validation) ont été contruits par EADS Astrium Allemagne pour le compte de l’agence spatiale Européenne (ESA). PFM et FM2 (Tiis et Natalia pour les intimes) seront placés sur une orbite circulaire à 23 222 Km d’altitude. Ils seront suivis l’année prochaine par le lancement de 2 autres satellites. Ces 4 satellites formeront le noyau de la constellation Galileo qui devrait, à terme, comporter 30 satellites. Ces satellites hébergent les meilleures horloges atomiques jamais utilisées sur un système de navigation avec une précision de une seconde sur 3 millions d’années.

    Laisser une réponse