Nullius In Verba
  • Comment la NASA pourrait Secourir un Astronaute qui Dériverait dans l’Espace ?

    Posté le 5 janvier 2012

    Un astronaute en dérive dans l’Espace ? Cette situation ne s’est encore jamais produite. En règle générale, les astronautes ne flottent pas librement dans l’Espace : ils sont toujours attachés avec un filin en acier tressé qui a une résistance de traction d’environ 500 Kg. Lorsque 2 astronautes font une sortie extra-véhiculaire, ils sont souvent attachés l’un à l’autre.

    Si l’attache venait à se briser, les astronautes ont une solution de secours : les jetpacks. Les jetpacks (SAFER) sont attachés sur le dos des astronautes. Ils permettent d’avancer grâce à l’envoi de jets d’azote et de naviguer grâce à un joystick intégré.

    Evidemment, les jetpacks ne servent que si les astronautes sont conscients. Que se passerait-il si l’astronaute venait à perdre conscience ? « Une opération de secours serait menée par le 2ème astronaute ou un autre membre de la Station Spatiale Internationale » explique Michael Curie, porte-parole de la NASA pour ce qui concerne les opérations spatiales. Il ne spécule pas sur les étapes exactes du secours parce qu’elles dépendraient des circonstances. Mais il ajoute « nous sommes vraiment satisfaits de l’approche ‘attache et SAFER' ».

    Réflexions sur les possibilités de secours

    Jim Oberg, un journaliste qui a travaillé au centre de contrôle des navettes spatiales américaines pendant 22 ans et qui est spécialisé dans les procédures de Rendez-Vous, envisage les solutions possibles :

    – Il explique que la portée du bras robotisé de la Station Spatiale Internationale n’est habituellement pas dans la zone où les astronautes travaillent. De plus, ce bras robotisé ne se déplace pas suffisamment rapidement pour pouvoir attraper un astronaute qui dériverait.

    – Les véhicules Soyuz ont besoin d’un jour complet pour être prêt à se désamarrer. Pendant ce temps, les filtres de dioxide de carbone des combinaisons des astronautes seraient épuisés et ils seraient asphyxiés.

    – La Station Spatiale ne pourrait pas se repositionner suffisamment rapidement pour rattraper l’astronaute qui dériverait (une navette le pourrait seulement si elle était en orbite, et non amarrée à la Station car le désamarrage prendrait trop de temps)

    – Dans le pire des cas, la seule solution possible serait qu’un 2ème astronaute se serve de plusieurs attaches bout à bout qui seraient fixées à la Station Spatiale, puis qu’il utilise son Jetpack SAFER pour hisser son collègue.

    Certaines conditions pourraient rendre le sauvetage plus facile comme par exemple le cas où l’astronaute en dérive flotterait plus ou moins à un angle droit par rapport à l’orbite de la Station Spatiale. La dynamique orbitale (qui requiert trop de mathématiques pour être expliqué ici) dicte qu’il pourrait revenir automatiquement vers la Station Spatiale en environ une heure.

    Source : POPSCI

    Laisser une réponse