Les Satellites de SpaceX posent des Problèmes pour notre Ciel Nocturne

Un astronome néerlandais a filmé un train de satellites très brillant s’élevant dans le ciel nocturne. C’est une vision digne d’un film de science-fiction. Il s’agissait de la constellation de satellites Starlink de SpaceX.

La constellation, qui compte 60 satellites pour le moment et qui pourrait un jour atteindre le nombre de 12000, pourrait menacer notre vision du cosmos.

Le lancement a été suivi dans le monde entier et il est devenu rapidement très clair que les satellites étaient visibles à l’oeil nu : un nouveau problème auquel devront faire face les astronomes.

Si de nombreux satellites de cette nouvelle méga-constellation ont une luminosité identique alors dans 20 ans ou moins les être humains verront plus de satellites que d’étoiles dans le ciel nocturne. Cela accroit également le risque de débris spatiaux qui sont déjà nombreux.

La luminosité de ces satellites a diminué car leur orientation s’est stabilisée et ils ont continué leur ascension vers leur orbite finale à une altitude de 550 km. Mais cela n’a pas complètement apaisé les préoccupations des scientifiques qui s’inquiètent de la suite des événements.

La société SpaceX de Elon Musk est seulement l’une parmi de nombreuses entreprises a vouloir fournir une connexion internet partout dans le monde grâce à des constellations de satellites.

Selon la Satellite Industry Association, il y a actuellement 2100 satellites actifs en orbite. Si SpaceX en ajoute 12000 il y en aura des centaines à chaque instant au-dessus de l’horizon.

Elon Musk a répondu au débat sur Twitter avec des messages contradictoires, s’engageant à rechercher des moyens pour réduire la réflexivité des satellites et ajoutant qu’ils auraient 0 impact sur les avancées en astronomie et que de toute manière les télescopes devraient être déplacés dans l’Espace. Il a également affirmé que le travail consistant à donner à « des personnes économiquement défavorisées » un accès à Internet haut débit via son réseau « constitue le plus grand bien ».

Les opérateurs de satellites sont connus pour ne pas suffisamment protéger leurs “émissions latérales” qui peuvent interférer avec les bandes que les astronomes radio recherchent.

Il aurait été logique que SpaceX consulte les radio-astronomes de manière préventive.

Il ne s’agit pas seulement de protéger les intérêts des radio-astronomes mais de protéger le ciel nocturne



Laisser un commentaire