Première photo de 2 exoplanètes orbitant autour d’une étoile similaire à notre Soleil

Cette image, capturée par l’instrument SPHERE du Very Large Telescope de l’ESO, montre l’étoile TYC 8998-760-1 accompagnée de deux exoplanètes géantes. C’est la première fois que des astronomes observent directement plus d’une planète en orbite autour d’une étoile similaire au Soleil. L’image a été capturée en bloquant la lumière de la jeune étoile semblable au Soleil (dans le coin supérieur gauche) à l’aide d’un coronographe, ce qui permet de détecter les planètes les plus pâles. Les anneaux lumineux et sombres que nous voyons sur l’image de l’étoile sont des artefacts optiques. Les deux planètes sont visibles sous forme de deux points brillants au centre et en bas à droite de l’image

Ces deux planètes (TYC 8998-760-1 b et c) sont considérées comme le premier système multi-planétaire à être directement imagé autour d’une étoile semblable à notre Soleil. L’étoile est une version très jeune de notre Soleil, âgée de seulement 17 millions d’années. L’extrême jeunesse de ce système explique en grande partie pourquoi les astronomes ont pu capturer des images directes : les planètes sont si chaudes en raison de leur formation récente qu’elles brillent encore suffisamment pour être visibles, même si elles se situent à des centaines d’années-lumière.

Les planètes b et c sont beaucoup plus éloignées de leur étoile que, disons, Jupiter et Saturne ne le sont du Soleil. La planète « b » se trouve à 160 fois la distance Terre-Soleil, la planète « c » à environ 320 fois. À titre de comparaison, Jupiter se situe à 5 fois la distance Terre-Soleil et Saturne 10 fois.

La planète intérieure, b, est d’environ 14 fois la masse, ou poids, de Jupiter. « c » est d’environ 6 fois la masse de Jupiter. La planète b, en fait, pourrait même être une naine brune, une sorte d’étoile ratée considérée ni comme une étoile ni comme une planète, mais quelque part entre les deux.

Les deux planètes de ce système ont été découvertes par une équipe internationale de scientifiques dirigée par Alexander J. Bohn de l’Université de Leiden aux Pays-Bas. Ils ont utilisé l’instrument SPHERE du Very Large Telescope (VLT) de l’Observatoire européen austral au Chili pour observer l’étoile et ses planètes en février 2020. La planète a été enregistrée dans les archives des exoplanètes de la NASA le 23 juillet.

Laisser un commentaire