Nullius In Verba
  • La NASA essaye de réparer un gyroscope de Hubble en le redémarrant

    Posté le 28 octobre 2018

    Les concepteurs du télescope spatial Hubble s’étaient préparés à une panne de gyroscope en l’équipant de gyroscopes de secours. Malheureusement, lorsqu’un des gyroscopes est tombé en panne début octobre, le gyroscope de secours n’a pas fonctionné comme prévu : il tournait trop rapidement et ne pouvait pas permettre au télescope de tenir en place lorsqu’il était nécessaire de fixer une cible en restant parfaitement immobile.

    La NASA a pu résoudre ce problème en effectuant une des actions les plus connues en informatique : un simple redémarrage

    L’équipe des opérations de Hubble a exécuté ce redémarrage en éteignant le gyroscope pendant une seconde et en l’allumant avant que la roue n’arrête de tourner. L’intention était de supprimer tout défaut ayant pu survenir lors du démarrage du 6 octobre, plus de 7 ans et demi après son dernier fonctionnement. Cependant, les données obtenues n’ont montré aucune amélioration des performances.

    Le 16 octobre, l’équipe des opérations de Hubble a effectué une série de manoeuvres dans des directions opposées pour essayer de supprimer tout blocage. Pendant chaque manoeuvre, le gyroscope a été basculé du mode rapide au mode lent pour supprimer tout blocage éventuel au niveau du flotteur.

    Suite à ces manoeuvres, l’équipe a constaté une réduction significative de problèmes de rotation.

    Le 19 octobre, après des maneuvres additionnelles, le problème semble avoir été éliminé. Le fonctionnement du gyroscope est bon, que ce soit en mode rapide ou en mode lent.

    Via Engadget

  • Qu’est-ce que le télescope spatial Hubble observe en ce moment même ?

    Posté le 3 septembre 2016

    Hubble_LiveLe compte twitter @Hubble_Live tweete ce que le télescope spatial Hubble observe en ce moment même.

    Il donne le nom de la personne qui l’utilise et indique l’instrument spécifique de Hubble qui est employé pour réaliser l’observation.

    Ce compte twitter appartient à HubbleSite.org, le site de vulgarisation du Space Telescope Science Institute (STScI)

    Via Astronomy Magazine

  • Hubble célèbre ses 25 ans en orbite

    Posté le 23 avril 2015

    Hubble_25-Banner

    La NASA et l’ESA viennent de dévoiler l’image célébrant le 25ème anniversaire de notre télescope spatial préféré, lancé en orbite le 24 avril 1990.

    L’image dévoilée est celle d’un amas appelé “Westerlund 2”, d’après le nom de l’astronome suédois Bengt Westerlund qui l’a découvert dans les années 1960. Cet amas âgé d’environ 2 millions d’années s’étend sur une distance allant de 6 à 13 années-lumière (ce qui est très jeune en termes astronomiques) et comprend environ 3000 étoiles.

    « Hubble a complètement transformé notre vision de l’Univers, révélant la véritable beauté et la richesse de l’Univers”, a déclaré John Grunsfeld (astronaute et Administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA)

    Lire la suite de cette entrée »

  • Hubble Ultra Deep Field millésime 2014

    Posté le 4 juin 2014

    Hubble Ultra Deep Field 2014
    [Cliquez sur l’image pour agrandir]

    Hubble Ultra Deep Field 2014 est une image composite réalisée à partir de photos capturées par le télescope spatial Hubble entre 2003 et 2012. Les instruments de Hubble qui ont été utilisés pour la capture de ces images sont la Advanced Camera for Surveys et la Wide Field Camera 3.

    Hubble Ultra Deep Field (HUDF) est une petite zone de l’Espace située dans la constellation du Fourneau de l’hémisphère Sud. Cette image contient environ 10 000 galaxies qui remontent jusqu’à quelques centaines de millions d’années après le Big Bang.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Télescope spatial James Webb : animation du déploiement

    Posté le 9 mars 2014

    JWSTLe télescope spatial James Webb est le successeur de Hubble. Son lancement est prévu en 2018. Il étudiera chaque phase de l’histoire de l’Univers, des premières lueurs de l’après Big Bang, en passant par la formation de systèmes solaires capables de supporter la vie sur des planètes comme la Terre, jusqu’à l’évolution de notre propre système solaire.

    C’est un télescope optimisé pour les longueurs d’onde infrarouges. Il dispose d’un large miroir de 6,5 mètres de diamètre et d’un pare-soleil de la taille d’un terrain de tennis.

    Le miroir et le pare-soleil ne pourront évidemment pas tenir ouverts dans une fusée. C’est pourquoi ils seront pliés et ne s’ouvriront que lorsque le télescope spatial aura atteint sa destination au point de Lagrange L2, au-delà du système Terre-Lune, à l’opposé du Soleil. Ce point se situe à 1,5 millions de kilomètres de la Terre.

    Pour en savoir plus :
    Le télescope spatial James Webb
    Télescope spatial James Webb – Présentation interactive 3D