Nullius In Verba
  • Histoire de l’Intelligence Artificielle

    Posté le 7 avril 2018


    John McCarthy

    La quête de l’intelligence artificielle (IA) a commencé il y a 70 ans, avec l’idée que les ordinateurs pourraient un jour penser comme nous. Les prévisions ambitieuses ont attiré un financement généreux mais après quelques décennies il y avait peu de résultats. Mais, lors des 25 dernières années, de nouvelles approches de l’IA couplées aux avancées technologiques ont permis une avancée spectaculaire.

    C’est John McCarthy, professeur à l’Université de Dartmouth et figure de premier plan dans le domaine de l’informatique, qui a inventé le terme “Intelligence Artificielle” en 1955.

    Il rédigea une proposition pour organiser une conférence de 2 mois, rassemblant 10 personnes sur le thème de “l’intelligence artificielle”, première utilisation du terme dans une publication.

    Dans sa proposition il écrivit : “L’étude doit partir sur la base de la conjecture que chaque aspect de l’apprentissage ou de n’importe quelle autre caractéristique de l’intelligence peut, en principe, être si précisément décrite qu’une machine peut être créée pour la simuler”

    C’est lors de l’été 1956 qu’un petit groupe de scientifiques fut invité pour réfléchir à la possibilité de permettre aux machines de faire des choses réservées habituellement aux être humains, comme comprendre le langage.

    Lire la suite de cette entrée »

  • IBM annonce un ordinateur quantique de 50 qubits

    Posté le 15 novembre 2017

    Il y a quelques jours IBM a annoncé 2 améliorations significatives de ses processeurs quantiques

    – Les premiers systèmes IBM Q disponibles en ligne auront un processeur de 20 qubits au lieu des 16 qubits annoncés en mai dernier. Les temps de cohérence (le temps disponible pour effectuer des calculs quantiques) ont une valeur moyenne de 90 microsecondes

    – IBM a mis au point un prototype opérationnel doté d’un processeur de 50 qubits, ce qui représente un progrès considérable quand on le compare au précédent record de 17 qubits en mai dernier.

    Les dernières avancées matérielles sont le résultat de 3 générations de développement depuis que IBM a lancé un ordinateur quantique en ligne accessible à tous en Mai 2016. En 18 mois, IBM a mis en ligne un système 5 et 16 qubits et développé l’un des écosystèmes d’informatique quantique publique les plus avancés au monde.

    Une série d’améliorations est prévue au cours de l’année prochaine.

    Source : IBM

  • IBM Annonce un Nouveau Prototype de Processeur Quantique Commercial

    Posté le 22 mai 2017

    IBM a annoncé il y a quelques jours avoir testé avec succès ses 2 plus puissants processeurs quantiques.

    Un processeur sera mis à disposition des développeurs, chercheurs et programmeurs pour qu’ils puissent explorer l’informatique quantique via IBM Cloud. Il s’agit d’un processeur 16 qubits qui viendra remplacer le processeur à 5 qubits (Accès beta, SDK sur GitHub)

    L’autre processeur, le premier prototype commercial de processeur quantique qui utilise 17 qubits, sera à la base des premiers systèmes commerciaux IBM Q. Il est au moins 2 fois plus puissant que la version gratuite disponible sur IBM Cloud.

    Ces mises à jour des systèmes quantiques de IBM permettront des découvertes qui sont inaccessibles aux ordinateurs traditionnels les plus puissants.

    Lire la suite de cette entrée »

  • L’intelligence artificielle de IBM pourrait bientôt devenir le meilleur médecin du monde

    Posté le 8 août 2016

    IBM_Watson-DiagnostiqueAprès qu’un traitement destiné à une femme souffrant d’une leucémie se soit avéré inefficace, une équipe de médecins japonais s’est tourné vers le supercalculateur intelligent de IBM, appelé Watson. Watson a pu déterminer que la patiente souffrait en fait d’une forme différente (et rare) de leucémie.

    Cela a été possible après que les docteurs de l’Institute of Medical Science de l’Université de Tokyo aient alimenté Watson des données génétiques de la patiente qui ont pu être comparées à 20 millions d’études oncologiques. L’analyse a conduit à un diagnostique différent sur le type de leucémie dont la patiente souffrait et a proposé un autre traitement qui s’est révélé bien plus efficace que les méthodes utilisées jusqu’alors par les médecins.

    Ci-dessous, une démo du système de diagnostic de Watson

    Source : siliconAngle

  • Watson Tone Analyzer : analysez l’humeur générale des textes

    Posté le 1 mars 2016

    IBM WatsonWatson Tone Analyzer utilise l’analyse linguistique pour détecter 3 types de ton de texte : émotions, tendances sociales, et style d’écriture.

    Les émotions identifiées comprennent la colère, la peur, la joie, la tristesse, et le dégoût.

    Watson_Tone_Analyser-01

    Lire la suite de cette entrée »